LE PROJET DU PARC PASCAL-POIRIER POURRAIT COMMENCER DÈS CET AUTOMNE
  Après plusieurs années d’attentes, le ministre de la Santé et député de la région, Victor Boudreau a annoncé un investissement de 500 000 $ de la part de son gouvernement au projet du parc Pascal-Poirier, qui est évalué à 1,2 million $.
  Idrissa Diakité, L’ÉTOILE
     › M. Boudreau a fait cette annonce dans le cadre des activités du 25e anniversaire du gros homard de Shediac, le mardi 30 juin dernier.
   «Notre gouvernement s’est engagé pour un montant de 500 000 $ et c’est la responsabilité de la Ville de Shediac ainsi que le Club Rotary de Shediac de débourser 700 000 $ pour la réalisation du projet. Cela fait près de sept ans que le Club Rotary de Shediac essaye de faire avancer le dossier. À un moment donné, le projet a été revu à la baisse parce que le gouvernement fédéral n’a pas souhaité participer au projet. J’ai profité du 25e anniversaire du gros homard, qui est une des attractions touristiques les plus visitées dans la province, et qui est l’›uvre du Club Rotary de Shediac, pour annoncer la contribution gouvernementale. C’était une   surprise pour les rotariens. La nouvelle a été bien reçue par les gens de la région et en tant que député de la région, je ne peux qu’être heureux de voir la concrétisation de ce beau projet», a souligné
   M. Boudreau.
   C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la Ville de Shediac et le Club Rotary de Shediac ont accueilli cette nouvelle du gouvernement provincial. Le maire de Shediac, Jacques LeBlanc a mention-né que le conseil municipal de Shediac a approuvé un investissement de 400 000 $ depuis quelques années, pour le pro-jet du parc Pascal-Poirier en partenariat avec le Club Rotary de Shediac.
   «On attendait la contribution du gouvernement provincial, et je suis content de voir que c’est devenu une réalité. C’est un projet qui va donner un aspect nouveau au centre-ville, qui   est en pleine croissance. C’est un atout aussi pour le développement économique, parce que nous avons le marché du dimanche qui attire des milliers de personnes chaque été, et en procédant à ces travaux d’améliorations cela ne peut qu’attirer plus de marchands et d’entrepreneurs à Shediac. Le parc Pascal-Poirier sera le bijou de notre centre-ville», a indiqué le maire LeBlanc.
   Un projet ambitieUx poUr le
   ClUb rotary de ShediaC.
   Le Club Rotary de Shediac, qui s’est engagé à contribuer 300 000 $ pour le projet du parc Pascal-Poirier réalise un de ses projets les plus ambitieux dans la région. Léo-Marie Vienneau, du Club Rotary de Shediac,amentionnéqueleprojetinitial a été légèrement modifié en raison de l’absence du financement fédéral.
   «Au début on avait fait une demande à l’APÉCA pour 693 900 $ sous le Fonds d’innovation communautaire et cette demande avait été refusée en janvier 1994. Le développement du projet estimé au départ à 2,2 millions $ a en-suite été réduit à 1,2 million $. Malgré la réduction du coût financier du pro-jet, nous pensons toujours à avoir une piste de marche qui se transformera en anneau de glace l’hiver. Par contre, le   système de refroidissement souterrain pourrait ne pas être réalisé. Il va toujours avoir un espace pour le marché du dimanche, l’estrade sera également modifiée ainsi que l’aménagement d’un jet d’eau pour les enfants. En   outre, il y aura la construction d’un édifice dont la taille sera réduite contrairement au premier plan», a souligné M. Vienneau.
   Toujours selon ce dernier, les travaux devront commencer dès cet automne.