banner

Bulletin de Mai 2021

La Pensée du mois
« Tout ce qui se fait pour la Jeunesse sans la Jeunesse, est contre la Jeunesse.» Elvis ADJAHOUNGBA
 
Elvis ADJAHOUNGBA est un juriste béninois qui milite pour l'inclusion et la participation active des jeunes au développement durable. Il est impliqué socialement depuis plus de six ans dans les droits des enfants et l'inclusion des jeunes. Avec divers partenaires internationaux et nationaux comme l'UNICEF, l'Organisation mondiale contre la torture, le PNUD, l'Union africaine, il a travaillé sur plusieurs thèmes, dont la protection des enfants contre la traite, les mariages précoces et forcés, les enfants privés de liberté, les migrations non planifiées, la responsabilité, la gouvernance et le développement durable. .
Il est titulaire d'une maîtrise en droit international et organisation internationale, d'une maîtrise en sciences juridiques et d'un baccalauréat en diplomatie et relations internationales.
Il est actuellement Ambassadeur de pays à Youth Opportunities et Représentant des jeunes au Centre africain pour la solidarité et l'entraide entre les communautés (CASEC | ACSAC).
 
 
*********************
Les Grands moments de la vie de notre club : cycle de formation
Après la présentation de la convention internationale du Rotary par notre Daniel, puis le rôle du Chef de protocole par notre Emile, c'était au tour de Gilbert de nous présenter la Fondation  du Rotary. Gilbert a une double responsabilité au sein du District : actuel Officier Fondation pour La Réunion, fonction qui lui a été renouvelée pour 2020-2021 par DGE Dinesh, et bientôt ARRFC de la Zone Afrique auprès de notre RRFC Shelly. C'est en ces qualités qu'il nous a fait un brillant exposé, clair et précis. Nous le remercions pour cette très belle conférence.

Comprendre le Rotary

"La Fondation Rotary n'est pas faite pour construire des monuments de briques et de pierre. Si nous travaillons le marbre, il périra; si nous travaillons le laiton, le temps l'effacera; si nous élevons des temples, ils s'effondreront en poussière; mais si nous travaillons sur des esprits intemporels... nous gravons sur ces tablettes quelque chose qui illuminera toute l'éternité" - Arch Klumph, Décembre 1928.
 
Le rappel historique est un outil de compréhension et d'assimilation des enjeux de la Fondation et des objectifs qu'elle poursuit. L'Histoire donne du sens et de la valeur à l'héritage, notre héritage : la Fondation.
 
C'est Arch Klumph, alors Président du Rotary, qui suggère lors de la Convention 1917 à Atlanta, que le Rotary crée une Fondation "dont le but serait de faire le bien dans le monde". Il parle pendant environ quarante minutes, principalement de la guerre qui fait rage en Europe.
 
Son idée retient l'attention du Rotary club de Kansas City, dans le Missouri, qui envoie un don de 26,50 $ avec la mention "à être versé au Fonds de Dotation proposé par le Président Klumph". Cette petite somme - 536 $ en dollars d'aujourd'hui - est le socle sur lequel se bâtit la Fondation Rotary officialisée en 1928.
 
Tout au long de la grande dépression et de la Seconde Guerre mondiale, les rotariens sont soucieux de maintenir leurs entreprises à flot et de contribuer à l'effort de guerre. Cependant, à la mort du fondateur du Rotary, Paul Harris en 1947, la Fondation reçoit 1,3 million de dollars de dons en sa mémoire. En effet, le fondateur du Rotary ne voulait pas de fleurs à son enterrement, mais un don à la Fondation. Ces fonds permettent à Arch Klumph de concrétiser sa vision et de financer l'envoi à l'étranger de la première promotion de boursiers qui tiendront le rôle d'ambassadeurs de leurs pays et de leurs cultures.
 
 

Mission de la Fondation

La Fondation est répartie en trois fonds :
 
1. Fonds Polio Plus, pour en finir avec la Polio, mais aussi "Plus" pour un vaccin supplémentaire qui était administré en plus du vaccin contre la Polio. La Fondation Mélinda et Bill Gates s'est engagée en 2007 à donner le double de ce que la Fondation du Rotary pourrait collecter. C'est ainsi qu'avec 25 dollars collectés, doublés par la Fondation Gates, 600 enfants peuvent recevoir le vaccin qui va leur sauver la vie.
 
2. Fonds annuel : alimenté par les contributions des rotariens pour le soutien aux actions. C'est la source principale de financement des subventions et actions de la Fondation. Il finance les subventions locales et mondiales via le système SHARE, véritable mécanisme de mutualisation des contributions pour permettre de financer de petites ou grandes actions quelle que soit in fine la taille et les moyens financiers du club qui les portent. Les contributions des donateurs sont crédités à son club et à lui-même en vue de les transformer en PHF, et utilisées pour l'objectif du club.
 
3. Fonds de dotation : Les rotariens peuvent choisir de verser à ce Fonds des dons souvent importants en fonction de leurs capacités financières. Des personnes extérieures peuvent aussi faire des dons qui peuvent prendre la forme de legs et de donations. Les contributions sont investies par la Fondation pour assurer l'avenir et seuls les intérêts qu'elles produisent sont utilisés pour le financement d'actions de grande envergure menées par le Rotary.
La Fondation contribue à l'instauration de la Paix à travers le Monde.

Les sept axes stratégiques

En définissant précisément 6 axes stratégiques, puis récemment un 7ème, le Rotary incite les clubs à concentrer leurs efforts dans la même direction et ainsi obtenir de meilleurs résultats à l'échelle mondiale.
 
Cette politique place le Rotary au rang des interlocuteurs majeurs des organisations internationales, qu'il s'agisse d'engagements des rotariens sur le terrain comme de financement de programmes.
Ces 7 axes sont les suivants : 
1. Paix, prévention et résolution des conflits
2. Prévention et traitement des maladies
3. Accès à l'eau potable
4. Santé de la mère et de l'enfant
5. Alphabétisation et éducation, prévention de l'illettrisme
6. Développement économique local
7. Environnement
 

Les subventions de la Fondation

Les clubs et districts peuvent faire une demande de subvention mondiale auprès de la Fondation, si leur action cible des objectifs précis dans un ou plusieurs de ces axes stratégiques.
 
Le système SHARE fonctionne par retour des contributions remontées à la Fondation trois ans auparavant, pour moitié au niveau du Fonds spécial des Districts (FSD) et pour moitié en Subvention mondiale.
 
Les subventions de district financent des actions ponctuelles et de petite envergure, locales ou internationales, en adéquation avec la mission. Chaque district choisit les activités qu'il financera grâce à ce type de subvention, à hauteur de 50 % maximum de leurs budgets.
 
Cette subvention est répartie en année rotarienne. il s'agit pour le District de financer les activités comprenant la participation active des rotariens, autrement dit, le club ne se positionne pas seulement en sponsor dans une opération, mais doit prouver la manière dont ses membres sont impliqués sur le terrain pour piloter ou conduire directement les opérations.

Quant à la Subvention mondiale, elle s'inscrit obligatoirement dans un partenariat international entre plusieurs clubs de pays différents mais où le Rotary est présent, et permet de cofinancer des actions de grande envergure, bien souvent sur une période pluriannuelle, s'inscrivant obligatoirement dans un ou plusieurs axes stratégiques du Rotary international. Le projet doit avoir fait l'objet d'une évaluation des besoins de la collectivité  concernée, et sa pérennité doit se fonder sur six critères :

Ces actions doivent respecter les directives de gouvernance, notamment en matière de gestion, mais aussi de prévenance des conflits d'intérêts, et la sensibilité culturelle.

Certification

Pour pouvoir accéder aux subventions de la Fondation, les clubs doivent chaque année procéder à leur certification auprès de leurs districts :
 
  1. Inscrire au moins un de leurs rotariens à la formation du District sur la Fondation ;
  2. Conclure avec le District le M.O.U (Memorendum Of Understanding) qui est le protocole d'accord engageant le Président en exercice et son successeur vis-à-vis de la Commission Fondation du District.
  3. Avoir transmis dans les temps les rapports sur les subventions perçues l'année précédente.
 
Encore un grand merci à Gilbert, excellent pédagogue. Le sujet a captivé les membres du club. Une discussion riche s'est instaurée à l'issue de cette conférence où plusieurs membres expérimentés ont pu apporté leur propre éclairage.
 
 
*********************
 
Les évènements du mois

Visite au club de Mathieu Bonnefon, porteur du projet Réuni'Tour

Présentation de l'action

Dans le bulletin du mois d'avril 2021, nous avons présenté l'action Réuni'Tour à laquelle notre club s'est associé et a apporté son soutien financier (cf. bulletin du mois d'avril 2021). Au travers d'une action sportive, Mathieu Bonnefon a fédéré autour de lui plusieurs partenaires financiers dans une action de levée de fonds destinée à financer davantage de prestations de clowns de l'association Eclats de l'île dans les services pédiatriques, et, par ailleurs, doter le CHU de Saint Pierre et de Saint Denis de deux simulateurs IRM pour la préparation des enfants qui doivent en faire. Ces simulateurs, de 20 000 € chacun, servent à éviter près de 80 % des anesthésies générales et/ou sédation souvent nécessaires chez les petits de moins de 6 ans.
 

Témoignage de Mathieu

Mathieu est manipulateur radiologie au CHU Sud Réunion. Il a un parcours atypique. Il est originaire des Pyrénées Atlantique. Cela fait dix ans qu’il est diplômé et neuf ans qu’il travaille au CHU de Saint Pierre. Il est intervenant depuis deux ans à l’école de manipulateurs en radiologie que dirige notre amie Martine, 
présidente élue. Au quotidien, il fait beaucoup de sports et il est l’heureux papa de deux enfants âgés de 6 et 3 ans.

Le projet Réuni Tour a germé dans son esprit il y a dix mois. Le budget total pour sa réalisation est de 80.000 euros.
 
Le centre hospitalier universitaire (CHU) La Réunion est un établissement public de santé de référence qui rassemble le Centre Hospitalier Félix Guyon (CHFG, Saint Denis) et le Groupe Hospitalier Sud Réunion (GHSR : Saint Pierre, Saint Joseph, Saint Louis, Le Tampon, Cilaos).
 
Il fallait réunir les fonds nécessaires pour équiper les deux centres hospitaliers du Nord et du Sud. Il a souhaité mettre ses compétences sportives au service de la réalisation de ce projet.
 
60.000 euros ont été collectés au cours de cette opération, 12.000 euros proviennent de participations des entreprises, des associations qui ont adhéré au projet. Le CHU Réunion va lui-même apporter 20.000 euros.

Actuellement, Mathieu travaille sur l’aménagement d’un local dans le Sud pour recevoir le simulateur.

Il remercie notre club pour avoir été à ses côtés et ainsi rehaussé l'image de son action dans l'opinion publique. Avec lui, c’est toute l’équipe de Réuni Tour qui nous est reconnaissante. Le club sera invité aux inaugurations des simulateurs quand ils auront été livrés.

Tout le mérite revient à  nos amis Martine et Pierre qui nous ont présenté ce projet auquel tout le club a adhéré.
 
 

Envol pour la lecture

A la faveur du mois de l'Illettrisme, notre ami Emile avait pris l'initiative de cette belle action qui consiste à rendre le livre et la lecture plus accessible aux jeunes, leurs parents et toutes personnes sur leurs lieux de vie.
 
Nous avons donc préparé avec beaucoup de cœur les petites maisons qui doivent recevoir les livres qui seront mis à disposition de la population. Depuis quelques temps, nous attendions que le premier magistrat de la ville de Sainte Marie soit disponible pour les mettre à disposition du centre social de la Rivière des Pluies.
 
Ce samedi 22 mai, notre présidente Zahida, avec plusieurs membres du club, aux côtés du Maire de Sainte Marie, Richard Nirlo, de  Gaëtan Adam, vice-président du Centre Communal d’Action Sociale qui y fait un excellent travail, et en présence de bénéficiaires, ont pu officiellement remettre ces petites bibliothèques au Centre social.
Ce fut un grand moment et une belle cérémonie. L’envol vers la lecture s’est réalisé puisque les ouvrages ont déjà commencé à circuler.
 
Puisque tu ne vas pas à la lecture, la lecture viendra à toi. Nous avons pris la décision, au sein du club, et en accord avec les autorités communales, de multiplier l’installation de ces petites bibliothèques dans divers quartiers de la ville.
 
Notre action rencontre un vif succès et au fil des dons, de « nouveaux » livres seront mis à disposition.
Envie de livres = Envie de lire
 
 
*********************
Mieux connaître les membres du club et leurs familles
Martine LEFRANC-ROULPH
Le membre à l'honneur ce mois de mai 2021, c'est notre Présidente élue, Martine.

Ses premières années

Martine est née dans les Vosges où elle a passé son enfance, d'une mère vosgienne et d'un père normand. Son adolescence fut marquée par de nombreux voyages. En effet, la famille bouge au gré des différentes affectations professionnelles de son père, responsable d'un service vétérinaire, capitaine d'une section vétérinaire dans l'armée.

Sa formation : cadre de santé

Elle obtient son bac en 1977 à Bordeaux et intègre l'école de radiologie. Martine en sortira major de sa promotion. Elle s'oriente alors vers la radiologie et la médecine nucléaire. Elle vivra et travaillera pendant 25 ans à Bordeaux dont 15 en médecine nucléaire.
 
En 1997, elle intègre l'école des cadres de santé. Elle travaillera deux ans à l'école de formation en santé des manipulateurs en radiologie.

Mens sana in corpore sano

Martine est une sportive accomplie. Diplômée de plongée sous-marine, elle a passé ses différents degrés aux Maldives, en Egypte. Ella fut pendant longtemps fervente adepte du squash, dont la pratique assidue lui a provoqué des lésions aux ménisques. Elle pratique aussi le tennis, mais la randonnée pédestre est une activité à laquelle elle s'adonne avec un groupe d'amis. Elle a de quoi faire sur notre île avec tous les sentiers de randonnée.
 
Elle aime les voyages, partir à la découverte de nouveaux lieux afin d'y découvrir les peuples, les civilisations, les cultures. C'est une personne ouverte sur le monde. Elle connaît l'Outre-mer français, puisqu'elle a aussi travaillé aux Antilles.
 
Elle est depuis vingt ans à La Réunion, alors qu'elle n'y est arrivée au départ que pour quatre ans ! Elle s'est prise de passion pour notre île et elle est restée.

La famille : une valeur forte

Très attachée à sa famille, Martine a deux grands enfants. C'est une maman comblée et une mamie gâteau.
 
 
Son fils, Alexandre, 31 ans, est ingénieur des travaux publics à Paris. Alexandre a une petite fille de 18 mois dont Martine est très fière. Il va convoler en juste noce en juillet prochain.
 
Sa fille, Marion a 29 ans et elle est médecin. Elle va bientôt s'installer dans la région de Auch.
 
Martine nous a confié qu'elle attend avec impatience sa retraite pour voyager et s'occuper de sa famille.
 
Marie-Anne, dite Nanou, sa filleule du club, tient une grande place dans la vie de Martine. Elle l'a rencontrée il y a vingt ans à son arrivée à La Réunion. Elles entretiennent des relations particulièrement fortes. Elles se disent soeurs de coeur.

 

2005 : création de l'école de manipulateurs en radiologie

Un constat a été fait il y a quelques années sur l'effectif des manipulateurs sur l'île. On lui demande sa collaboration pour la création d'une école. Martine mettra quatre ans pour que le projet voit le jour. C'était la première école du genre dans les DOM. L'école a été ouverte en 2005. Elle est hébergée par l'Education nationale.
 
Martine gère 65 intervenants. Elle est responsable de 45 étudiants. A ce jour, 130 diplômés sont sortis de la formation. 120 travaillent sur l'île. Aucun diplômés ne connaît de périodes de chômage. Certains partent en métropole en stage. A l'issue de leurs stages, ils trouvent du travail sur place.
 
Il va sans dire que Martine est fière de ce beau projet. Son souhait le plus cher est qu'une femme d'origine réunionnaise formée dans son école puisse prendre la direction de l'établissement quand elle partira à la retraite en 2025. Son école aura alors 25 ans !

Servir d'abord : sa devise

Martine a voulu élargir son horizon et s'ouvrir aux autres. Sa fibre sociale la portait vers le service. Sa rencontre avec un rotarien du club de Bourbon a permis de faire son entrée dans notre club.

Ses passions

Elle nous a fait une confidence : elle est passionnée de Tintin et Milou. Quand ses enfants étaient petits, elle les habillait dans ce thème. Les chiens qu'elle a eu ont toujours été des fox-terriers.
Ses longues années passées dans une région viticole ont aiguisé son goût pour le vin et son besoin de mieux le connaître. Elle a suivi pour ce faire une formation en oenologie.

Son année présidentielle 2021-2022

Elle est heureuse d'être la présidente entrante et se prépare. Elle souhaite mettre en place des actions centrées sur la Commune de Sainte Marie et sa population.
 
 
*********************
Thème du Mois
Jeunesse

Naissance de l'évènement en 1920

 
 
 
 
 
Les activités du Rotary en faveur des jeunes remontent aux années 1920. La première édition de la Boy's Week (la semaine des garçons) était organisée par le Rotary club de New York et d'autres organisations locales en mai 1920. Cet évènement destiné à la jeunesse avait pour but de promouvoir l'éducation, le civisme, la santé et l'hygiène et de susciter des vocations.

Les membres du Rotary club de New York ont fait état du succès de la Boy's Week à la convention du Rotary de 1920, espérant que cet évènement pourrait s'inscrire dans le programme de la Boy’s Work lancé quelques années plus tôt par la toute nouvelle commission Jeunesse du Rotary.
 
Ce programme encourageait les Rotary clubs à travailler avec d'autres organisations et programmes et avait pour objectif d'enrayer la délinquance juvénile, l'absentéisme à l'école et une mauvaise hygiène de vie pour inciter les jeunes à bien se construire.

À la fin des années 20, le gouvernement américain a créé une commission National Boys' Week à laquelle le Rotary a apporté sa contribution. Les Rotary clubs, pour atteindre leurs objectifs dans le cadre du programme Boy’s Work, étaient invités à soutenir et à participer aux manifestations de la Boy’s Week 
organisées dans leur collectivité. 
Les manifestations de la Boy’s Week se sont rapidement propagés au reste des États-Unis et à l'étranger.


Au milieu des années 20, on en dénombrait 600 dans 25 pays et 3 000 villes en accueillaient en 1928.


Ouverture aux filles en 1924

Les célébrations de la Boy’s Week ont connu un succès grandissant chez les jeunes. En 1924 à Vicksburg (Mississippi), des jeunes filles se sont jointes à la manifestation qui coïncidait avec la Journée de la loyauté (Loyalty Day).
En 1934, la Boy's Week a été rebaptisé Youth Week et en 1936, Boys and Girls' Week.

Cinquième domaine d’action du Rotary

En 2010, l’action Jeunes générations est devenue le cinquième Domaine d’action du Rotary. Les Rotariens reconnaissent les changements positifs apportés par les jeunes et jeunes adultes au travers d’activités de développement du leadership, d’actions dans la collectivité et à l’étranger, et de programmes d’échanges qui enrichissent et développent la paix et l’entente mondiale.


Les objectifs recherchés 

L’action jeunesse est prioritaire au sein du Rotary International avec comme but l’amélioration de l’insertion professionnelle, la lutte contre l’illettrisme mais aussi la promotion de la paix dans le monde. Le Rotary croit en la prochaine génération de leaders. Nos programmes aident les jeunes acquérir des 
compétences, parfaire leur éducation et découvrir la valeur du service.


Les programmes

Les clubs Interact regroupent des adolescents de 12 à 18 ans pour développer leur aptitude au leadership et élargir leurs horizons au travers d'actions et d'activités.


Les séminaires RYLA sont un programme de sensibilisation à la responsabilité professionnelle destinés à des jeunes souhaitant acquérir des compétences et gagner en confiance en soi dans un cadre 
décontracté.


Les Échanges de jeunes du Rotary contribuent à l'entente entre les peuples. Les participants apprennent une langue étrangère, découvrent une autre culture et deviennent de vrais citoyens du monde. Ce programme s'adresse à des adolescents de 15 à 19 ans qui sont parrainés par des Rotary clubs dans une 
centaine de pays.


Les stages du Rotary sont un programme pour des étudiants ou jeunes professionnels de moins de 30 ans. Les participants peuvent concevoir un stage associant des objectifs professionnels à une action humanitaire.

 
 
 
*********************
 

Découvrons les pays de notre District

La Réunion

 
Nous poursuivons ce mois notre approche de La Réunion, en partant de la découverte de son patrimoine naturel.

Plan de sauvegarde du patrimoine naturel

L'île de La Réunion possède une faune et flore variées, bien que localement menacée par des espèces introduites devenues invasives. Aucun grand mammifère sauvage ne vit sur l'île. En revanche, de nombreuses espèces endémiques y sont répertoriées. Souvent menacées, comme leur habitat, par la périurbanisation, elles font l'objet de plan de sauvegarde.
La Réunion est engagée depuis de nombreuses années dans une démarche de protection et de valorisation de son patrimoine naturel. son engagement est reconnu par des institutions internationales
 

2012 année de la biodiversité

La région Réunion avait fait de 2012 l'année de la biodiversité. Elle a répondu à l'appel à projets Net-Biome lancé en 2011. Dans le cadre de cet appel à projets, 35 projets ont été reçus. Sept ont été retenus. Ce sont des projets transnationaux qui impliquent pour six d'entre eux des équipes réunionnaises : soit des laboratoires de recherche, soit des centres de transfert de technologies, soit des entreprises qui travaillent dans le domaine de la biodiversité tant terrestre que maritime.
 

Présentation de l'appel à projet Net-Biome

Net-Biome, projet européen de recherche, un ERA-NET (European Research Area Network), vise à mettre en réseau les programmes nationaux et régionaux de recherche et développement.
Son objectif est de permettre aux différents systèmes de financement de la recherche de prendre collectivement en charge des actions qu'ils n'auraient pu mettre en oeuvre individuellement. Il est présenté par un consortium de 11 partenaires, tous états membres ayant des territoires d'outre-mer : France, Pays-Bas, Portugal, Espagne et Royaume Uni.
 

Création de deux espaces protégés

Le Parc national de La Réunion
Mis en place en 2007, cet espace protégé est l'âme de la nature réunionnaise. Il représente 40 % de la superficie de l'île et abrite une faune et une flore rares, une biodiversité remarquable dont la sauvegarde est essentielle. Le parc national de La Réunion fait partie du Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2010.

La Réserve naturelle marine de La Réunion

En 2007, la Réserve naturelle marine de La Réunion voit le jour. Elle s'étend sur environ 40 kilomètres du Cap Lahoussaye (Saint Paul) à la Roche aux oiseaux( Etang-salé). La réserve protège la totalité des lagons sauf le lagon de Saint Pierre, et intègre également les portions de côte rocheuse situées entre chacun.
 
D'une surface de 3 500 ha, cette réserve intègre trois types de zones : le périmètre général (50 %), le périmètre de protection renforcée (45 %) et le périmètre de protection intégrale (5 %). Ces récifs renferment une biodiversité remarquable (plus de 3 500 espèces, dont 1 200 de poissons, 1 300 de mollusques, 190 de coraux durs) comparable aux autres îles de l'océan indien.
Cette formidable richesse participe à la présence de l'archipel des Mascareignes dans les 10 principaux spots de la biodiversité mondiale.
 
Les récifs représentent un patrimoine naturel d'exception qui participent à la sécurité et au bien-être des habitants et des voyageurs qui se rendent dans l'île.
 

 

 
En 2009, une liste des espèces menacées a été établie dans le cadre de la mission pilotée par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le Museum national d'histoire naturelle et en partenariat avec la direction régionale de l'environnement.
 

2021 : Inscription du massif volcanique sur la "Green List"

La qualité de la biodiversité réunionnaise et sa sauvegarde pour les générations futures ont été plébiscitées sur la scène internationale avec l'inscription du massif volcanique sur la Green List de l'UICN.

La Green List publiée le mardi 20 avril 2021 a intégré sept nouveaux sites en France, deux en Italie et pour la première fois un site en Suisse. Une liste qui intègre désormais La Réunion, grâce au travail des amoureux de la nature réunionnaise.

Le massif de la Coloraie du Volcan, s'étendant sur 23 479 ha, est l'un des nouveaux étendards écologiques français. Situé dans la région Sud-est de l'île de La Réunion, il prend racines avec les massifs basaltiques de Saint Philippe pour se hisser au sommet du Dolomieu à 2 631 m d'altitude, soit près d'un quart de la surface domaniale forestier local. "De quoi récompenser un travail de longue haleine mené avec nos partenaires, tant le Conseil départemental que la Mairie de Saint Philippe, pour valoriser la richesse de la biodiversité réunionnaise" dit-on du côté des services de l'ONF (Office national des forêts).
 
La « liste verte des aires protégées et conservées » établit par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), compte aujourd'hui 59 sites à travers le monde. Elle a été établie sur une base de 17 critères dans quatre domaines: « bonne gouvernance, conception et planification robustes, gestion 
efficace et résultats effectifs en matière de conservation » indique le directeur général de l'UICN, Bruno Oberle.
 
Dans un communiqué, il précise que « les sites admis sur la Liste verte de l'UICN se sont 
distingués par une gestion exemplaire, une gouvernance équitable et un engagement à long terme en faveur d'une conservation réussie ».
 

Deux réserves biologiques

Définition d’une réserve biologique 
Les réserves biologiques sont à la fois un outil de gestion spécifique et de protection règlementaire renforcée, permettant de protéger les espèces et les habitats remarquables ou représentatifs des forêts 
publiques. Elles forment, pour une partie d'entre elles, un réseau de forêts en libre évolution.

C'est un statut de protection spécifique aux forêts de l'État (domaniales) et aux forêts des collectivités (communes, départements, régions...). À ce titre, les réserves biologiques sont gérées par l’office national des forêts (ONF). Les réserves biologiques font partie des espaces relevant prioritairement de la stratégie de création d’aires protégées, ayant pour objectif le classement de 2% du territoire terrestre métropolitain sous statut de protection réglementaire fort (les autres statuts concernés sont les réserves naturelles, les coeurs de parcs nationaux et les arrêtés préfectoraux de protection de biotope (APPB). Elles relèvent de la catégorie IV de l'UICN.


Deux réserves biologiques sur la commune de Saint-Philippe

A La Réunion, la commune de Saint-Philippe a été le théâtre de l'inauguration de deux réserves biologiques l'an dernier. La zone de quai plate, sur le littoral, à proximité de la nouvelle piscine municipale du centre ville, s'étend sur 56 hectares. Celle de Basse Vallée, dite forêt de bois de couleur  des bas, dépasse les 232 hectares. Ces pépinières ont fait l'objet d'une replantation d'espèces  endémiques pour relancer les essences traditionnelles menacées. 

 
 
 
*********************

Conférence virtuelle

Journée internationale de la langue maternelle
L'initiative de célébrer une journée internationale de la langue maternelle vient du Bangladesh. Elle a été approuvée à la Conférence générale de l'UNESCO en 1999 et observée dans le monde entier depuis 2000.
L'UNESCO croit en l'importance des diversité culturelles et linguistiques pour des sociétés durables. C'est au sein de son mandat pour la paix qu'elle oeuvre pour préserver les différences de cultures et de langues qui favorisent la tolérance et le respect des autres.
 
À l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque année le 21 février, l’UNESCO réaffirme son engagement en faveur de la diversité linguistique et invite ses États membres à 
célébrer la journée dans autant de langues que possible afin de rappeler que la diversité linguistique et le multilinguisme sont essentiels pour le développement durable.

La diversité linguistique est de plus en plus menacée à mesure que des langues disparaissent. 40% des habitants de la planète n’ont pas accès à un enseignement dans une langue qu’ils parlent ou qu’ils comprennent. Néanmoins, on constate des progrès dans le domaine de l’enseignement multilingue basé 
sur la langue maternelle, avec une prise de conscience croissante de son importance, en particulier pour les enfants d’âge préscolaire, et plus d’engagement en faveur de son développement dans la vie publique.

Les sociétés multilingues et multiculturelles existent à travers leurs langues, qui transmettent et préservent les savoirs et les cultures traditionnels de manière durable.


Contexte

La Journée internationale de la langue maternelle a été proclamée par la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en novembre 1999. 

 
La proclamation de la Journée internationale de la langue maternelle a été accueillie par l'Assemblée générale à travers sa résolution 56/262. Le 16 mai 2007, l'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 61/266, a « demandé aux États Membres et au Secrétariat d’encourager la conservation et la défense de toutes les langues parlées par les peuples du monde entier ». Les questions de langue étant au cœur du mandat de l'UNESCO dans les domaines de l'éducation, des sciences, des sciences humaines et sociales, de la culture ainsi que de la communication et de l'information, l'Organisation a été nommée organisme chef de file pour la célébration de cet événement.
 
La célébration de la journée permet d'attirer l'attention sur les questions linguistiques mais aussi de mobiliser des partenaires et des ressources pour appuyer la mise en œuvre des stratégies et politiques en faveur de la diversité linguistique et du multilinguisme dans toutes les régions du monde.

À l'heure d'aujourd'hui, nous prenons de plus en plus conscience que les langues jouent un rôle déterminant dans le développement, qu'il s'agisse de :
  • promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel ;
  • renforcer la coopération ;
  • offrir à tous une éducation de qualité ;
  • construire des sociétés du savoir intégratrices ;
  • préserver le patrimoine culturel ;
  • mobiliser la volonté politique pour appliquer les acquis des sciences et technologies au développement durable.​​​​

Promouvoir le multilinguisme pour l'inclusion dans l'éducation et la société

Les langues et le multilinguisme peuvent faire progresser l'inclusion et atteindre les objectifs de développement durable dont le principe est de ne laisser personne de côté. L’UNESCO estime que l'éducation, fondée sur la première langue ou la langue maternelle, doit commencer dès la petite enfance, car la protection et l'éducation de la petite enfance est le fondement de l'apprentissage.

La célébration de la Journée internationale de la langue maternelle de l'UNESCO appelle les décideurs politiques, les éducateurs et les enseignants, les parents et les familles à s'engager davantage en faveur de l'inclusion dans l'éducation et la société pour faire progresser la reprise de l'éducation en cette période de COVID-19. Elle contribue également à l'engagement de Cali 2019 envers l'équité et l'inclusion dans l'éducation et à la Décennie internationale des langues autochtones des Nations Unies (2022-2032). 

L'UNESCO est l'agence chef de file de la Décennie qui met le bilinguisme au cœur du développement des peuples autochtones.


CÉLÉBRATIONS 2021

Le thème de la Journée internationale de la langue maternelle 2021, « Promouvoir le multilinguisme pour l'inclusion dans l'éducation et la société », reconnaît que les langues et le multilinguisme peuvent faire progresser l'inclusion et atteindre les objectifs de développement durable dont le principe est de ne laisser personne de côté. L'UNESCO estime que l'éducation, fondée sur la première langue ou la langue maternelle, doit commencer dès la petite enfance, car la protection et l'éducation de la petite enfance est le fondement de l'apprentissage.


Le prix lanKRéol Daniel Honoré 


A La Réunion, un concours est organisé depuis 2004. Il porte le nom de Daniel Honoré, en hommage à l’écrivain, à l’origine de ce concours, décédé en 2018.

Il est organisé par le CCEE (Conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement à La Réunion), l’UDIR (Union pour la défense de l’identité réunionnaise) et la Ligue de l’enseignement- Fédération de La Réunion, sous l'égide de la Région Réunion.

Ce prix vise à encourager l’expression littéraire en créole réunionnais, quelle qu'en soit la graphie. Trois genres littéraires étaient concernés ? nouvelles, contes/légendes et poésie. Depuis cette année, le slam 
est aussi autorisé à concourir.
 
*********************

Une pensée particulière

A l'occasion de la Fête des Travailleurs, le 1er mai, nos amis Louisiane et Emile nous ont offert, de manière virtuelle, du muguet péi qu’ils ont la joie de voir pousser dans leur jardin.

La tradition d’offrir du muguet tous les 1er Mai remonterait au XVIe siècle. Selon la légende, en 1560, le chevalier Louis de Girard avait offert au roi Charles IX un brin de muguet, symbole du printemps et du 
renouveau.
 
Charmé, le monarque aurait instauré cette pratique pour les dames de la cour, affirmant «qu’il en soit fait ainsi chaque année». Elle se serait alors diffusée dans le pays. Mais ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’elle est associée à la fête du Travail, créée en 1889.
 
BONNE FETE A TOUTES LES TRAVAILLEUSES ET A TOUS LES TRAVAILLEURS !!!
 
 
Bulletinière :
Evelyne DAIRIEN
Club Information
RC Ste-Marie
Servir d'abord
Thursdays at 18:00
Club House
8 Rue de la République
Sainte-Marie, FRANCE 97438
Réunion
Phone:
+262 692 86 62 89
Sauf le 4ème jeudi du mois - déjeuner statutaire
DistrictSiteIcon
Site de district
VenueMap
lieu Carte
Dates à retenir
Réunion statutaire
Club house
juin 17, 2021
 
Convention Internationale du RI
juin 20, 2021 – juin 26, 2021
 
Assemblée Générale
juin 24, 2021
 
Transmission de collier
à définir
juin 26, 2021
 
Liens utiles
Internet
Site du Rotary International
Site du District 9220
Réseaux sociaux
Accédez à notre page Facebook
Notre page Instagram ici ...
Bulletin Editor
Gilbert La Porte
S'abonner au Bulletin
Abonnez-vous à notre bulletin et restez à jour sur les dernières nouvelles et événements
ClubRunner Mobile
 
8 Rue de la République, 97438 Sainte-Marie